Les situations compliquées sont souvent l’occasion de faire le point sur la façon dont on se projette dans le futur. Comment vivre autrement, moins courir, profiter, vivre tout simplement et ne pas être un robot ? Vous vous demandez si devenir rentier immobilier peut vous ouvrir cette nouvelle voie. Voyons ensemble les questions à vous poser avant de vous lancer.

Devenir rentier immobilier

Qu’est-ce qu’un rentier immobilier  ?

Le rentier immobilier utilise l’investissement immobilier pour diversifier ses sources de revenus et ne plus être lié à son activité en tant que salarié ou en profession libérale.

L’idée principale est à terme de ne plus échanger son temps contre de l’argent, mais de mettre en place un écosystème personnel qui vous permettra de profiter de revenus passifs. Il est facile de visualiser quelle forme cela va prendre quand on investit dans l’immobilier et c’est ce qui est rassurant. On achète un bien tangible pour le louer et en retirer un revenu. Le mécanisme est simple, mais il y a des subtilités à connaître pour arriver à vos fins.

Pourquoi devenir rentier immobilier ?

Devenir rentier permet de se constituer un revenu fixe pour couvrir l’ensemble de ses dépenses et de vivre de son épargne. Quand vous rapprochez la progression future de votre salaire et que vous mettez en face, les évolutions de revenus locatifs, vous vous dites assez vite qu’il n’y a pas de temps à perdre. Commencer le plus tôt possible est le mieux. Car l’immobilier dispose d’une baguette magique. Le temps joue pour vous. De plus, c’est le seul investissement que vous pouvez réaliser sans avoir de fond grâce à l’effet de levier du crédit immobilier. C’est ce qui le rend accessible à tous ceux qui commencent à gagner leur vie. Même avec un petit salaire, un projet d’investissement immobilier bien préparé fera toujours bonne impression à un banquier ou à un courtier. Et si ce n’est pas le premier qui vous donne son accord, ce sera le suivant ou celui d’après encore, qui vous permettra de faire vos premiers pas vers la liberté financière.

Avant de vous lancer dans l’aventure qui fera de vous un rentier immobilier, il ne faut pas griller les étapes. Voici celles qui me semblent indispensables.

Faire l’inventaire des différents investissements immobiliers possibles

Se renseigner, bien se préparer sont les actions préalables dont vous ne pouvez vous passer pour transformer en réalité votre envie de devenir rentier immobilier. 

Il faut avoir évalué les différentes opportunités qui s’offrent à vous pour :

  • prendre les bonnes décisions ;
  • faire les choix qui correspondent à votre capacité d’emprunt ;
  • évaluer le temps disponible dont vous disposez pour lancer votre projet immobilier puis pour le gérer ensuite.

En effet, pour devenir rentier immobilier, il faut à un moment donné se retrousser les manches.

Je vous le confirme. Vous ne passerez pas en un claquement de doigts du métro-boulot-dodo qui vous est devenu insupportable, à la vie de rêves où vous n’avez qu’à choisir comment occuper votre temps le plus agréablement possible.

 Avant d’en arriver là, il y a du chemin à faire.

Se former pour gagner du temps et progresser plus vite

Comme l’investissement immobilier reste l’investissement préféré des Français, on peut être tenté de se lancer l’esprit léger dans l’aventure. L’achat d’un premier appartement ou celui d’une maison vous met en confiance et tout le monde le fait. C’est à la portée de n’importe qui ! Mais si vous voulez devenir rentier immobilier, on monte d’un cran dans la complexité et l’exigence que vous devez avoir. Car il ne suffit pas d’avoir un coup de cœur ou de vous dire que vous aimeriez bien y habiter pour que la rentabilité soit au rendez-vous. 

Là, il faut gagner de l’argent avec et cela dès le premier jour de location. Il faut que ce bien vous procure un revenu.

 Les pièges sont nombreux et votre achat immobilier à de multiples raisons pour se transformer en galère sans nom parce que :

  • vous avez choisi le mauvais quartier ;
  • la construction d’un immeuble juste en face de votre appartement augmente la rotation de vos locataires et les risques de vacances entre deux contrats de bails ;
  • le tramway passe bien tout près, mais finalement trop près et que cela rend votre appartement plus difficile à louer !
  • les locataires ne vous paient pas ;
  • il y a des travaux imprévus.

Pour que vous puissiez vraiment générer des revenus :

  • il va falloir procéder avec méthode ;
  • étudier l’environnement du bien ;
  • calculer les rentabilités ;
  • estimer les travaux ;
  • négocier….

Et tout cela, vous ne l’aurez jamais fait. 

Bien sûr, les conseils sur le web ne manquent pas. 

Mais c’est toujours pareil, quand on passe à l’action, quand on se confronte vraiment à la mise en place d’un investissement rentable, rien n’est écrit.

Après, pour répondre à la question de se former ou pas, il y a 2 profils.

Tout dépend en effet de l’urgence que vous avez à générer un revenu complémentaire qui vous ouvre de nouvelles portes. 

Certains sont plus patients que d’autres, ou préfèrent faire les choses à leur rythme.

Vous faites peut-être partie de ceux-là. 

Pour ceux qui ont soif de résultat, investir dans une formation pratique et un accompagnement terrain sera vite rentabilisé.

Dans tous les cas, posez vous bien la question suivante : à partir de combien de cashflow net par mois, mon investissement est-il une bonne affaire ? Car dégager 200€ net tous les mois, c’est plus facile mais il vous faudra faire énormément d’investissements avant de quitter votre travail.

Lorsqu’on sait le temps et l’énergie qu’il faut pour en faire un… Je ne vise pas au dessous de 1000€ de cashflow net par mois avec un seul investissement.

se former pour devenir rentier immobilier

Se fixer des objectifs précis

Comme tout projet, vous ne pouvez pas partir la fleur au fusil. Il faut avoir en tête une stratégie, la décliner en objectifs intermédiaires pour vous donner des jalons et un jour, devenir rentier immobilier. 

Commencer par acheter votre résidence principale 

C’est une option. 2 points sont à surveiller :

  • si vous devez emprunter, faites des simulations pour ne pas vous  retrouver avec un taux d’endettement qui fasse une mauvaise impression à votre banquier quand vous viendrez le voir pour votre projet d’investissement locatif ;
  • souvent pour que la rentabilité soit correcte, il faut que vous restiez occupant pendant quelques années (sauf si vous achetez dans un but de revendre rapidement, mais c’est encore une autre histoire). Les frais d’acquisition, les frais bancaire pèsent dans la balance.

Vous concentrer sur de l’investissement locatif 

Dans ce cas, il vous faut un plan précis, car la liberté financière n’arrive pas avec un seul bien. Sauf si vous vous lancez dans l’acquisition d’un immeuble et qu’il comporte beaucoup d’appartements. Mais même là, il est peu probable que vous puissiez vous permettre de quitter votre job. Il vous faut donc une stratégie avec une vision à court terme, moyen terme et long terme. Car le danger si vous ne procédez pas ainsi, c’est que vos projets soient freinés par une limitation de vos capacités d’emprunt. Pire vos projets pourraient vous coûter de l’argent tous les mois. Vous pourrez aussi vous retrouver avec des investissements boulets.

Il faut prendre tous les paramètres en compte. Savoir par exemple que pour continuer vos acquisitions, il vous faudra peut-être vendre certains biens (les moins rentables), ou sortir de votre zone de confort avec des locataires difficiles, ou encore allez un peu plus loin que chez vous.

Se constituer une épargne de départ et l’initier dès que vous gagnez de l’argent

C’est une habitude à retenir dès que vous recevez vos premiers salaires. Même si vous gagnez un SMIC vous pouvez vous donner les moyens de devenir rentier immobilier. Il faut commencer tout de suite à monter votre trésor de guerre. Cela vous permettra de lancer votre projet d’investissement avec plus de sérénité. 

Cela est d’autant plus difficile que ce n’est souvent pas dans nos habitudes de vie. 

Quand on commence à gagner de l’argent, on rêve souvent de s’acheter son premier vrai canapé, un bel écran plat, les derniers jeux vidéos ou à partir en week-ends avec ses amis par exemple. Je ne suis pas là pour jouer les rabat-joie, car c’est important aussi de profiter de la vie. 

Pour se rapprocher de cette nouvelle vision, il faut vous interroger sur ce que vous voulez faire de votre vie. Sur votre pourquoi et ce qui vous anime. 

C’est en le gardant en ligne de mire que vous pourrez continuer d’avancer et que vous garderez votre motivation pour devenir rentier immobilier.

Richard Kiyosaki explique très bien dans son best-seller « père riche, père pauvre », le rôle de l’éducation financière et comment utiliser l’investissement immobilier pour changer de vie. Mais même si ce livre met le doigt sur ces croyances limitantes qui vous empêchent de vous lancer, ce qui coûte le plus est le premier pas.

Vous avez besoin d’un coup de boost pour vous lancer ?  Cette vidéo peut vous inspirer.

 

One thought on “Devenir Rentier Immobilier | 6 choses à savoir pour démarrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.