PODCAST – Faut-il faire de longues études pour réussir ?

Aujourd’hui, beaucoup croient encore que les longues études sont synonymes de réussite et de bonheur. Et si je vous donnais mon point de vue ?

Chapitres:

0:00 : Introduction

0:39 : De longues études, gage de facilité ?

01:22 : Un système élitiste à remettre en cause

03:14 : Les conseils que je donnerai à mon fils

05:12 : La reconnaissance des autres VS la reconnaissance de soi

10:52 : Des études en conscience et par choix

12:20 : Valoriser les compétences de chacun

17:30 : La réussite à l’aire du numérique

18:34 : Conclusion

RÉSUMÉ : FAUT IL FAIRE DE LONGUES ÉTUDES POUR 

RÉUSSIR ?

On va parler dans ce podcast des  études. Pour ma part, j’ai fait de longues études car je ne savais pas trop où j’allais. Dans la vie quotidienne, celle que je mène actuellement, je côtoie des personnes qui n’ont pas fait de longues études et qui ont réussi parfaitement dans leur vie professionnelle.

Un système élitiste à remettre en cause.

Il est plus facile d’accéder aux grandes écoles quand on est issu d’une famille aisée. Avec l’apprentissage aussi on peut accéder à des études mais l’ascenseur social est difficilement accessible quand on vient  d’un foyer modeste. 

Ce sont toujours les mêmes personnes qui obtiendront un poste de haute responsabilité,  qui auront le pouvoir avec  des privilèges, des « arrangements »  pour développer  leurs projets.

Les conseils que je donnerai à mon fils

Je lui dirai de faire une introspection sur ce qu’il veut vraiment faire lui. Croire en ses rêves, ses objectifs, et mettre en place des moyens et actions pour les atteindre sans forcément faire de longues études.

Pour ma part,  je suis épanoui depuis  que j’ai quitté mon boulot de salarié pour être entrepreneur car je réalise mes projets de A à Z. Je ne subis plus les  contraintes du salariat.  Je n’ai plus trop de compte à rendre aux autres personnes. Et mon job actuel est beaucoup plus enrichissant.

La reconnaissance des autres contre la reconnaissance de soi

En tant qu’entrepreneur, on a la reconnaissance pour soi-même et par soi-même du travail qu’on a effectué. 

Si mon fils veut entreprendre un projet,  je l’aiderais dans ce sens et je lui conseillerais de ne pas faire d’étude. Car toutes  les connaissances, compétences, informations sont aujourd’hui disponibles sur Internet. Par contre, s’il veut apprendre une compétence spécifique dans une école alors pourquoi pas.

Des études en conscience  

 L’information,  la connaissance sont désormais accessibles  sur Google. Le professeur n’est plus l’unique détenteur du savoir. L’écart est grand  entre la réalité des cours à l’ancienne et la réalité du monde actuel. On peut apprendre de tout sur Internet sans avoir forcément de diplôme. Le rôle du professeur devrait donc évoluer, selon moi, vers l’apprentissage du savoir-être plutôt que simplement du savoir. 

La société devrait plus valoriser l’expérience  des personnes que les diplômes et se baser sur :

  • Ce que tu fais
  • Ce que tu sais faire
  • Ce que tu peux apporter
  • Ce que tu peux créer par toi-même

Valoriser les compétences de chacun 

Une personne qui a  fait la démarche  d’avoir appris par soi-même et postule à un poste apporte des qualités valorisantes  car il est :

  • Plus positif, 
  • plus créatif, 
  • plus bienveillant,
  • Plus expérimenté 

Qu’une personne diplômée certes mais qui n’a pas la même :

  • Dimension éthique
  • Dimension de savoir être
  • Dimension de savoir faire

Ces dimensions  vont au-delà du diplôme. Le diplôme  est seulement  une marque, un tampon dans un système qui devrait reconnaître le parcours de chacun, ce que chacun peut apporter  pour lui-même ou une autre structure.

 Réussir à l’ère du numérique

On peut réussir sans faire de longues études, sans diplôme surtout à l’heure du numérique. 

C’est facile de créer une entreprise, de la monétiser, d’apporter de la valeur à des clients, à des personnes qui s’intéressent à ce que vous faites ou aider des personnes à résoudre leurs problèmes dans le domaine entrepreneurial.  Il est tout à fait possible d’investir avec un simple CDI, même à mi-temps sans posséder de diplôme de grandes écoles.

Conclusion

Faire de grandes études, avoir un diplôme n’est pas forcément nécessaire pour  être libre, heureux, épanoui  et riche à notre époque. Il faut simplement mettre en place des actions  pour atteindre les objectifs que l’on s’est donné.

On a toutes les informations nécessaires et disponibles sur Google  pour se créer plus facilement  une activité qui nous permet d’être libres et indépendants.

Laissez-moi vos commentaires.. A bientôt pour un prochain podcast.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de l'actualité sur les investissements à haute rentabilité